Les grandes tendances healthy 2018 : To do or not to do

Cuisine
Les grandes tendances healthy 2018 : To do or not to do

2018 : les tendances healthy et gourmandes!

Comme chaque année, on a pris la bonne résolution de prendre soin de soi. Alors on dédie 2018 au rééquilibrage alimentaire en tendant de plus en plus vers une alimentation raisonnée pour une bonne santé. L’alimentation devient beaucoup plus importante qu’il y a dix ans. Focus sur les nouvelles bonnes tendances healthy qu’on a hâte de cuisiner.

Presque chaque aliment que nous consommons a contribué à la fois à occuper des sols, à l’utilisation de produits chimiques, à émettre des gaz à effet de serre. Lorsque nous mangeons, nous avons donc une responsabilité vis-à-vis de la planète et de l’environnement. Alors comment s’alimenter au mieux et préserver un bel environnement durable ?

Moins de viande et plus de végétal

Not to do : Avec la tendance vegan qui a envahi notre quotidien, on commence à culpabiliser de manger trop de viande. Selon plusieurs études, la consommation de viande rouge augmenterait de 24 % le risque de cancer de cancer du côlon et de 20 à 60 % ceux de l’œsophage, du foie, du pancréas ou du poumon.

Vous aurez 31 % plus de chance d’être victime d’une de ces maladies si vous êtes un grand consommateur de viande rouge homme, et 36 % de chance en plus si vous êtes une femme. Trop riches et pas du tout écolo, nos habitudes carnivores sont les premières que l’on doit réduire.

To do : Pour faire mieux cette année, on passe aux protéines végétales contenues dans les lentilles, pois cassés, pois chiches, fèves ou encore dans le quinoa.

On remplace sa bavette saignante par un bon steak de tofu, aliment d'origine chinoise, issu du caillage du lait de soja. Première source de protéines végétales pour les végétariens, 240 g de tofu ferme fournit autant de protéines que 90 g de bœuf haché. Avec 6,3 g de protéines pour 100 g, son apport protéinique est nettement supérieur à celui de la viande… et en plus il contient deux à trois moins de calories.

Le houmous va bientôt devenir notre nouveau meilleur ami, car il permet d’atteindre l’état de satiété, de se détendre et de trouver plus facilement le sommeil. Il contient du fer, du calcium, du potassium et du magnésium.

On peut aussi faire le plein d’algues et de graines riches en oméga 3 comme celles de tournesol.

Des soupes faites maison sinon rien

Not to do : C’est prouvé, les soupes industrielles contiennent beaucoup trop de sucres, d’arômes, d’huile et d’additifs chimiques. Cuire trop longtemps ses légumes leur fait perdre tous leurs bienfaits en vitamines et minéraux.

To do : On se met aux fourneaux et on réalise ses bouillons soi-même. On privilégie la carotte, le poireau, la pomme de terre, la châtaigne, le cresson, la courge… et surtout on cuisine uniquement les légumes de saison ! Cuisiner sa propre soupe met presque autant de temps que de faire réchauffer une soupe industrielle… alors plus aucune excuse pour manger équilibré. On cuisine désormais ses légumes à l’eau, à la vapeur, à l’étouffée, avec un wok en s’adaptant au produit tout en évitant de cuire trop longtemps ou de manière trop agressive.

Le café devient healthy

Not to do : Se limiter au thé vert qui est définitivement so 2017. Il faudrait en boire 5 litres pour qu’il fasse un réel effet détox sur notre organisme. Et on oublie ce cube de sucre qui se la coulait douce tous les jours dans notre tasse de café.

To do : Miser sur le café, qui redevient tendance mais surtout healthy. On le « pimp » en lui ajoutant des super aliments – poudre d’amandes, de maca, de chaga, de matcha ou de spiruline, etc. – et il se transforme aussitôt en une boisson très green.

Parmi les nouvelles tendances healthy celle-ci est permet une bonne alternative au thé vert.

Le nouveau sandwich sain et tendance : le taco

No to do : Le taco n’est pas TexMex et encore moins fast-food.

To do : Avec du poulet mariné au citron, de l’avocat, des rondelles de concombre, un peu de carottes, quelques pousses de salade et une pincée d’épices, vous ferez un taco responsable, bon pour la santé, avec les bonnes doses de protéines nécessaires pour la journée. Attention, on évite la sauce pleine de sucre et d’additifs !

Bye bye le lactose

Not to do : On nous a scandé que les produits laitiers étaient nos amis dans les années 90. Mais en 2018, on fait machine arrière. Les vaches ne sont plus nourries avec de bons aliments naturels comme le fourrage, elles avalent désormais des aliments trafiqués, bourrés d’additifs pour stimuler la lactation avec une dose d’antibiotiques très importante ainsi que des vaccins pour augmenter les profits. En découle des œstrogènes en grande quantité dans le lait de vache. Après ingestion, les œstrogènes s’accumulent dans les tissus graisseux de l’animal et arrivent dans le lait. De plus, le lactose est conseillé pour la croissance quand nous sommes enfants, mais nous n’en avons plus autant besoin quand nous grandissons, au contraire ! Prenez l’exemple du veau : quand il naît, il boit le lait de sa mère, mais cela ne dure pas toute sa vie, il en a simplement besoin au tout début.

To do : Désormais on les évite comme la peste et tous les produits stars de notre frigo s’offrent un coup de jeune. Le beurre ne s’achète que « clarifié », c’est-à-dire débarrassé de toute trace de lactose, de protéines ou d’eau, et le lait de vache est remplacé par celui de soja ou de riz. Vous ne verrez pas la différence avec toutes les variantes que le marché nous propose. À bas le lactose ! Dans les tendances healthy 2018, celle-ci n'est pas nouvelle mais O combien importante...

Des jus fleuris

Not to do : Quand on sait qu’un verre de jus de pommes contient quatre pommes, soit deux fois la dose de sucre journalière, alors terminé les jus et les smoothies hyper sucrés, et on ne vous parle même pas des sodas…

To do : On avale désormais des jus de fleurs pour se déshydrater. C’est LA grande tendance healthy de 2018. Et la lavande est la nouvelle it fleur. Son parfum et sa jolie couleur violette envahissent nos verres d’eau et nos boissons latte. Vous pouvez aussi goûter aux fleurs de sureau, d’hibiscus ou de rose, qui font aussi un carton et qui vous veulent beaucoup de bien.

On mange des champignons

Not to do : Grande tendance 2018, on se met aux champignons. Non, ceux que vous picorez sur votre part de pizza ne comptent pas.

To do : Attention, pour être vraiment in, il ne faut pas prendre n’importe quels champignons. Chaga, reishi ou cordyceps sont autant de nouveaux noms à connaître par cœur et à intégrer à vos recettes de thé, soupe et même de smoothie. Ils boostent les défenses immunitaires et protègent contre les maladies cardiovasculaires. On les adore déjà !

Les chips se mettent au régime

Not to do : Plus question de s’empiffrer de chips à l’apéro, sauf si elles sont healthy !

To do : Aux légumes, au soja et simplement soufflées – et pas trempées dans l’huile –, on peut donc se laisser tenter sans culpabiliser. On fait ses chips maison, avec très peu de sel et d’huile et on les cuit au four ! Le nouvel allié de cette année, c’est la patate douce qui avec son goût sucré, vous fait plaisir sans culpabiliser. Elle est la meilleure source de vitamine A, bonne pour le foie, aide à garder la mémoire et éloigne le cancer. Le pop-corn aromatisé, et donc sans gluten, est également une bonne alternative pour vos apéritifs.

1, 2, 3, pâtisseries healthy

Not to do : Terminé le lait, le beurre et le sucre dans les pâtisseries.

To do : On twiste tous les produits d’origine animale pour des produits vegan et on traque le sucre jusque dans les moindres grammes. Pour compenser, l’huile de coco, les graines de lin ou le miel feront tout le boulot.

Voilà pour les nouvelles tendances healthy alimentaires 2018. Vous avez tout bien noté ? Alors qu’attendez-vous pour courir remplir votre frigo de bonnes choses ?

 

 

Découvrez notre sélection de produits

Please wait...